Jeudi 1er mai : GR34 entre Ténérez et Primel-Trégastel

Pour cette troisième édition dans la baie de Morlaix, nous alternons marche à pied et kayak.
Cette première journée maussade nous incite plus à chausser les brodequins qu'à donner un coup de pagaie.
Du petit port de térénez, nous récupérons le GR34 qui longe la côte. Nous bravons l'interdiction communale d'emprunter le sentier en raison d'éboulements survenus lors de la fameuse tempête du mois de mars.

 

mo01
GR34 à Saint Samson

 

 

 

.

 


 

 

 

Nous verrons par endroits et notamment en fond de baie, des murs fracassés, des galets projetés à l'intérieur des jardins, des pans de terre disparus au milieu du cheminement. Néanmoins le danger est minime, mais en ces temps de procédure et de mise en cause, nos chers élus se prémunisent. Du sentier, nous découvrons toute la baie et notre futur terrain de jeux, à bord de nos kayaks pour le lendemain.

 

mo02
Plage de galets

 

Nous arrivons au port du Dibenn. Nous contournons l'anse, puis pointons en direction de la pointe de Primel. Le site semble réputé car de nombreux promeneurs serpentent, en tous sens, les chaos granitiques du lieu.
De cette longue étape, nous ferons une partie du retour par la route avant de récupérer le sentier douanier du côté de Saint Samson.
Nous ne voulons pas arriver trop tard au gîte afin de récupérer les clefs de la chambre.
A Saint Samson, la maison de Kerdiès, rando-plume et restaurant, nous accueille.
Nous dînons façe à la baie de Morlaix et profitons d'un magnifique coucher de soleil sur le plan d'eau.

mo03
En vue du port du Dibenn

Vendredi 2 mai : découverte de la baie de Morlaix en Kayak

Nous rejoignons le port de Térènez pour mettre à l'eau sur la plage. La marée est à son plus bas. Des rochers émergent partout. Une fois glissés dans nos bélougas, nous filons vers le phare de l'île noire.
Le château du Taureau, puis l'île Louet et encore les plages de Carantec défilent le long de nos coques. Nous jouons à saute cailloux avant d'arriver devant la chaussée submersible de l'île Callot. Elle nous barre le chemin vers la rivière de Morlaix. Nous remontons la côte est de l'île en zigzaguant dans les nombreux petits chenaux formés par les roches granitiques découvertes par la marée.

mo04
Le château du taureau

Les coques flirtent avec le fond sableux, évitent les cailloux sournois qui affleurent à peine à la surface de l'eau. C'est un régal de naviguer dans ces parages. Avant d'entreprendre la descente de la façe ouest de l'île, nous pointons nos étraves vers l'île verte où goélands, cormorans huppés et tadornes ont élus domicile.
Après avoir contourné l'extrémité nord de l'île Callot, nos kayaks s'échouent sur la grève d'une petite plage de sable fin où nous déballons notre pique-nique.  Mais, à peine restaurés, une fine bruine s'installe qui ne nous incitent pas à rester plus longtemps.

mo05
Côte est de l'île Callot

Nous regrimpons dans nos bolides à pagaies, pour découvrir l'autre versant de l'île Callot. Nous sommes à deux heures de la marée haute et la chaussée qui relie l'île à la terre ferme est couverte d'eau. Nous bouclons ainsi le tour avant de lettre cap vers l'île Ricard et l'île aux Dames qui hébergent une colonie d'oiseaux de mer. Nous restons à quelques encablures du rivage, comme le préconise les larges panneaux de la réserve ornithologique, afin de ne pas déranger la gente ailée dans sa période de nidification.
A marée haute, la baie n'est plus q'une vaste étendue d'eau où n'émergent que les îles principales et quelques têtes de roche. Nous rejoignons le petit port de Térénez, puis le gîte.
En attendant l'heure du repas et afin de se dégourdir les jambes restées prisonnières dans les kayaks, une petite  heure de marche apéritive ne nous fait pas peur.
Nous retrouvons notre petite table avec vue panoramique pour terminer cette journée bien remplie.

Samedi 3 mai : GR34 entre Saint Michel en Grève et Le Yaudet

Arrivés sur le port de ténérez, le vent de sud a considérablement forci. Nous décidons de laisser les bélougas sur les barres de toit et d'enfiler les chaussures de marche.
Nous poussons vers Saint Michel en Grève afin de découvrir un nouveau tronçon du GR34.
Le sentier débute près de l'église, datée du XIV éme siècle et entourée de son cimetière marin. Il grimpe à flanc de falaise pour longer la grève à mi-hauteur. Les ajoncs et les genêts donnent une teinte jaune, puis les clochettes une couleur bleue tandis que les pâquerettes et marguerites une touche de blanc.
La nature s'est embellie de senteurs, de couleurs et de parures verdoyantes.

mo06
Port de Locquémeau

Nous croisons peu de randonneurs : une famille, un couple, des retraitées pomponnées, en cure supposée de thalassothérapie, venues admirer le panorama sublime de la grève. 
Nous arrivons au petit port de Locquemeau. Nous continuons vers la pointe du Dourven qui marque l'entrée de la rivière du Yaudet. C'est à l'embouchure, sur des blocs granitiques sculptées par les élèments que nous dégusterons les fameuses rillettes de Plougasnou, achetées le matin même.

mo07
Bateaux de pêche au quai de Locquémeau

Au retour, nous prenons le temps d'un petit café au bar du port de Locquémeau. Puis nous empruntons l'itinéraire bis ou vtt qui domine les falaises. La vue est grandiose de la grève à Locquirec, de Locquirec à la pointe de Primel, puis à l'île de Batz à plus de 30 kilomètres.
Dix huit kilomètres de plus dans les jambes avant d'aller affronter le mare e monti.

Photos dans Galerie: Bretagne, Baie de Morlaix le retour
Tracés : Topos randos, catégorie, à pied, Plougasnou et Falaises de Trédrez