Département du Morbihan
Commune de Locmariaquer

Départ : Moulin à marée de Coët Courzo - Janvier 2021
Longueur : 15 km
Temps : 4 heures

Haut les cœurs, oublions ce satané Covid et chaussons nos chaussures de rando pour fêter dignement cette nouvelle année 2021. Côté golfe ou côté océan et pourquoi pas les deux en retournant du côté de Locmariaquer. Du moulin à marée de Coët Courzo, le sentier côtier longe la rivière d’Auray, côté golfe.  Les chantiers ostréicoles s’égrènent le long du parcours. Certains offrent la possibilité d’acheter ses huîtres sur place. Ainsi jusqu’à l’entrée du bourg de Locmariaquer, nous  profitons d’une marée descendante qui ne découvre encore que partiellement l’estran et les tables où sont déposées les poches de grossissement des huîtres. A l’entrée du bourg, les fameux gestes barrière nous obligent à mettre le masque pour la traversée du centre-ville.  Chemin faisant, nous voyons les îles du Grand Veizit, la balise blanche du petit Veizit et la tourelle jaune des Grégans défiler sur notre gauche. L’entrée du golfe est atteinte à la pointe de Kerpenhir.
02012021 DSC00001 02012021 DSC00004 02012021 DSC00006 02012021 DSC00008 02012021 DSC00010 02012021 DSC00012

Nous nous installons, à l’abri du vent de nordet, sur  la plage, face à l’île de Méaban pour déguster notre premier pique-nique de l’année. Le GR34 suit les grandes plages de Locmariaquer jusqu’au dolmen des Pierres Plates avant de s’enfoncer dans l’anse de Kerlud. L’accès à la pointe de Er Hourel  par la digue de Brénéguy est interdit par arrêté municipal. La digue a subi des dommages lors de la dernière tempête Axel. Nous poursuivons en traversant le village de Kerlud où les longères rivalisent de beauté. Nous empruntons la voie cyclable jusqu’à Kerhel. Le soleil  hivernal de la matinée a fait place à une bruine naissante qui nous incite pas à redescendre vers Saint Pierre de Lopérec. Nous prenons plein nord en direction du Golfe pour retrouver le hameau Le Palud et notre itinéraire de retour.

Lomariaquer3
Carte IGN Scan Express classique et tracé Sitytrail sur Androïd

Départ : Moulin à marée de Coët Courzo - Novembre 2011
Longueur : 18 km
Temps : 5 heures

Départ du moulin à marée de Coët Courzo. A marée descendante, les vannes laissent s’échapper à gros bouillons l’eau de mer accumulée pendant le flot dans le bassin de retenue.

dsc01148

Nous empruntons le sentier côtier, le long de la rivière d’Auray. De l’autre côté, la pointe du Blair, commune de Baden, se prolonge vers les sept ïles.

Le chemin traverse les chantiers ostréicoles. Des poches à huîtres, des tuiles blanchies à la chaux, des porte-naissains s’amoncellent près des ateliers, dans un capharnaüm indescriptible. Nos pas nous dirigent, entre les bassins submersibles et les bassins de purification vers le bourg de Locmariaquer. De l’autre côté,  nous apercevons l’ilôt du Grand Huernic et l’île du Runio.
dsc01149 dsc01150

Nous entrons par les ruelles pittoresques de Locmariaquer. Le port grouille de chalands qui baguenaudent entre la boulangerie et l’écailler, afin de satisfaire au plaisir d’une dégustation iodée et marine.
A la sortie du bourg, , le sentier rentre dans la zone de la pointe de Kerpenhir, gérée par le conservatoire du littoral. La statue de la vierge : Notre Dame de Kerdro, érigée en 1962  et sculptée dans le granit par Jules Charles LE BOZEC, matérialise l’entrée du Golfe. En face, séparé de 700 mètres par les courants tumultueux  pouvant atteindre 8 nœuds, le port de Port-Navalo.

Thumbnail image Thumbnail image Thumbnail image Thumbnail image Thumbnail image

A présent, le sentier des douaniers longe l’océan, le sable fin des plages et les rochers remplacent les vasières et les chantiers ostréicoles. Nos souliers s’enfoncent dans le sédiment moelleux de la plage de la falaise.
Près du parking dédié au camping-car, une halte s’impose pour contempler l’allée mégalithique des pierres plates. Cette allée couverte d’une longueur de 26 mètres renferme plusieurs piliers décorés de gravures.
Ensuite, nous filons vers le nord, longeant un bras de mer jusqu’au village de Kerlud. De nouveaux chemins, récemment aménagés,  permettent de maintenir la continuité du sentier du littoral.
La digue du marais de Brénéguy, espace géré par le conservatoire du littoral, nous amène à la plage de Saint Pierre de Lopérec. Quelques vestiges de blockhaus, à demi effondrés sur le sable,
montrent le recul important du cordon dunaire.

dsc01160 dsc01163

La partie maritime de la randonnée se termine au village  de Saint Pierre où de nombreuses longères en granit ont conservé leur escalier extérieur. Nous remontons, plein nord, vers les villages de Kerhel et de Kériaval, puis nous récupérons le sentier du golfe au lieu-dit Le palud. La marée montante a recouvert la plupart des bassins en pierre. Les embarcations ont retrouvé leur élément liquide et la retenue du moulin à marée se remplit d’eau de mer.

lomariaquer2
Extrait carte IGN Géorando 1/25000éme