Département du Morbihan
Commune de Locmariaquer

Départ : Moulin à marée de Coët Courzo
Longueur : 18 km
Temps : 5 heures

Départ du moulin à marée de Coët Courzo. A marée descendante, les vannes laissent s’échapper à gros bouillons l’eau de mer accumulée pendant le flot dans le bassin de retenue.

dsc01148

Nous empruntons le sentier côtier, le long de la rivière d’Auray. De l’autre côté, la pointe du Blair, commune de Baden, se prolonge vers les sept ïles.

Le chemin traverse les chantiers ostréicoles. Des poches à huîtres, des tuiles blanchies à la chaux, des porte-naissains s’amoncellent près des ateliers, dans un capharnaüm indescriptible. Nos pas nous dirigent, entre les bassins submersibles et les bassins de purification vers le bourg de Locmariaquer. De l’autre côté,  nous apercevons l’ilôt du Grand Huernic et l’île du Runio.
dsc01149 dsc01150

Nous entrons par les ruelles pittoresques de Locmariaquer. Le port grouille de chalands qui baguenaudent entre la boulangerie et l’écailler, afin de satisfaire au plaisir d’une dégustation iodée et marine.
A la sortie du bourg, , le sentier rentre dans la zone de la pointe de Kerpenhir, gérée par le conservatoire du littoral. La statue de la vierge : Notre Dame de Kerdro, érigée en 1962  et sculptée dans le granit par Jules Charles LE BOZEC, matérialise l’entrée du Golfe. En face, séparé de 700 mètres par les courants tumultueux  pouvant atteindre 8 nœuds, le port de Port-Navalo.

Thumbnail image Thumbnail image Thumbnail image Thumbnail image Thumbnail image

A présent, le sentier des douaniers longe l’océan, le sable fin des plages et les rochers remplacent les vasières et les chantiers ostréicoles. Nos souliers s’enfoncent dans le sédiment moelleux de la plage de la falaise.
Près du parking dédié au camping-car, une halte s’impose pour contempler l’allée mégalithique des pierres plates. Cette allée couverte d’une longueur de 26 mètres renferme plusieurs piliers décorés de gravures.
Ensuite, nous filons vers le nord, longeant un bras de mer jusqu’au village de Kerlud. De nouveaux chemins, récemment aménagés,  permettent de maintenir la continuité du sentier du littoral.
La digue du marais de Brénéguy, espace géré par le conservatoire du littoral, nous amène à la plage de Saint Pierre de Lopérec. Quelques vestiges de blockhaus, à demi effondrés sur le sable,
montrent le recul important du cordon dunaire.

dsc01160 dsc01163

La partie maritime de la randonnée se termine au village  de Saint Pierre où de nombreuses longères en granit ont conservé leur escalier extérieur. Nous remontons, plein nord, vers les villages de Kerhel et de Kériaval, puis nous récupérons le sentier du golfe au lieu-dit Le palud. La marée montante a recouvert la plupart des bassins en pierre. Les embarcations ont retrouvé leur élément liquide et la retenue du moulin à marée se remplit d’eau de mer.

lomariaquer2
Extrait carte IGN Géorando 1/25000éme