Département : Morbihan
Commune : Ile d'Arz

Distance : 16 km
Temps : 4h30

Le bateau bus attend son flot de passagers au ponton de la gare maritime de Vannes. A petite vitesse, il descend le chenal vers le port de Barrarach sur la commune de Séné où il accoste pour récupérer quelques touristes ou insulaires supplémentaires. Après Port Anna, il prend de l’erre et met le cap plein sud vers l’IIe d’Arz.

Sur le port, le sentier dissimulé entre l’hôtel-restaurant et la baraque à frites nous conduit sur la côte nord de l’île. Nous longeons des champs de foin fraîchement coupés. Les roundballers serviront à nourrir les vaches bretonnes pie noir élevées depuis quelques années par un couple de jeunes agriculteurs-fromagers.
17062018 DSC0001417062018 DSC00016

Grève d'échouage sur la côte est de l'île                                                                  Cale de Pen-raz près du bourg

Nous faisons le tour de la presqu’île de Billhervé. Les vélos et les pédestres se côtoient sans difficulté sur cette portion de circuit. Un couple de tadornes de Bélon s’est cantonné au milieu du marais, à une distance respectable des curieux bipèdes. Catherine sursaute au passage d’un lapin égaré entre le marais et le bois de sapin.

Le marquage est approximatif. Nous nous retrouvons dans le bourg après avoir manqué une partie du sentier côtier. Au passage, nous avons pu découvrir la fromagerie où est transformé le lait des vaches pie noir, riche en matières grasses, en divers produits laitiers.

Nous passons devant de belles demeures, construites par les armateurs ou les capitaines, au temps de la marine à voiles. L’île comptait un quart de sa population inscrit maritime, au transport côtier, au cabotage et au long cours.

Nous rejoignons la côte du levant, abritée des vents dominants, pour déjeuner face à Ilur, île appartenant au conservatoire du littoral. L’école de voile des Glénans s’est implantée un peu plus loin. Elle fait la part belle aux dériveurs et aux cataramans de sport qui attendent sur l’herbe leur mise à l’eau pour naviguer dans les chenaux du Golfe.
17062018 DSC00027 17062018 DSC00029 17062018 DSC00035 17062018 DSC00033 17062018 DSC00038

A la pointe sud de l’île, le vent d’ouest nous accueille fraîchement. Le chemin remonte vers la belle plage de Brouel. Il longe le bassin à marée et file vers la pointe de Bernon. A quelques portées de brasses bien vigoureuses, l’îlot de Mouchiouse et l’île Piren nous font face. L’immense baie de Bernon est barrée sur toute sa largeur par une digue de retenue surmontée d’un moulin à marée. Une poignée de bénévoles a remis en état de fonctionnement ce moulin, abandonné depuis 1910.

De l’art à Arz, une troupe de théâtre joue une scénette, à quelques pas de la digue, digue don, don. Sur le chemin du retour, nous découvrons quelques sculptures, implantées en pleine nature.

A l’embarcadère, une file d’attente impressionnante piétine sur le quai. Le bateau sera plein avant que nous ayons pu franchir la coupée. La compagnie de navigation a mis une deuxième navette dans laquelle nous nous engouffrons pour profiter de la traversée sur le pont supérieur.
Arz1
Carte IGN Scan classique 1/25000ème -Trace Sitytrail sur Androïd