Département : Finistère
Commune : Moëlan sur Mer
Distance : 21 km

Du parking, situé sur la rive droite de la ria de Merrien, nous descendons sur le sentier côtier. En façe, le port de Merrien abrite des bateaux de plaisance et quelques barges d'ostréiculteurs. Au bout de la pointe, la maison des douaniers domine, au dessus des ajoncs et des ronciers, la baie et l'embouchure de la rivière. Son toit en escalier de granit abrite une seule pièce où l'immense cheminée permettait aux surveillants de la côte de trouver un peu de réconfort. La côte est rocheuse et peu de criques permettent de profiter d'une étendue de sable fin. D'autant qu'en ce mois de janvier, les rares coups de vent ont ramené une laisse de mer odorante.
08012017 DSC0751108012017 DSC07532
Embouchure de la ria de Merrien                                                        Rivière de Merrien

Criques après criques, le sentier nous rapproche de la rive gauche de la rivière de Brigneau. Un môle surmonté d'un fanal rouge dévoile les infrastructures de l'ancienne conserverie Malachappe. Il ne subsiste qu'une façade, dont la longueur permet d'imaginer l'activité importante de ce petit port de pêche au début du XXéme siécle. Plus de cent barques venaient décharger leurs sardines aux trois usines installées sur les hauteurs des quais. A cette même époque, des peintres parisiens s'installent et posent leur chevalet sur les rives de la ria.

Peintres

Nous remontons la rive gauche jusqu'au fond de la ria. D'anciennes coques de sardiniers vivent leur dernier moment, démembrées, envasées. Nous quittons le GR principal pour nous enfoncer dans les sentiers séculaires boisés de la campagne moëlanaise. Nous marchons sur des chemins couverts de feuilles mortes. La faible pluviométrie de cet hiver a préservé l'intégrité des allées forestières. Au lieu-dit Kervetot, un magnifique gîte d'étape "Steren ar Mor" a été construit pour accueillir les randonneurs du GR 34.

08012017 DSC07518 08012017 DSC07519 08012017 DSC07526 08012017 DSC07527 08012017 DSC07530

Des coups de corne, des aboiements, des détonations, une battue aux sangliers est en cours. Nous apercevons un chasseur à l'affût. Nous parlons haut pour nous faire remarquer et éviter une balle perdue. Nous arrivons près de la chapelle Saint Pierre dont la toiture vient d'être refaite. Mais la disposition de l'édifice, parallèle à la route, et l'absence de perspective n'incitent pas à s'arrêter pour y jeter un coup d'oeil. Nous rejoignons le bord de côte au niveau de l'île percée.

Accessible par un gué à maréee basse, ce petit bout de roches a été  fortifié par les allemands pendant la seconde guerre mondiale pour sécuriser la base sous-marine de Lorient.

Sur quatre kilomètres, nous parcourons le sentier côtier avant de rejoindre la rive droite du port de Brigneau. Nous arrivons au pied de l'ancienne conserverie, puis nous longeons les quais, déserts en cette période hivernale. Seul, un café semble animer le village. Quelques randonneurs ne boudent le plaisir d'une si belle journée.

Au niveau de l'anse de Poulguen, nous quittons le littoral pour nous enfoncer dans un petit vallon boisé. A une dizaine de mètres du parking, nous bifurquons sur la droite pour rejoindre, par de larges allées forestières le moulin L'abbé qui ferme la rivière de Merrien. Nous rejoignons notre point de départ en contournant les petites anses vaseuses de la rivière. Les rayons du soleil embrasent les flancs boisés de l'échancrure maritime. Nous profitons d'un banc pour admirer un endroit sublime, dans un calme absolu, juste troublé par le cri des mouettes.

Moelan
Carte IGN scan express 1/25000éme Tracé Sitytrail sur Asus Zenphone